Rechercher

Comment lâcher prise ?

Lâcher prise, savoir abandonner ce qui n'a plus lieu d'être pour aller vers ce qui vient, voilà l'un des aspects essentiels de la vie. Il existe de multiples manières de comprendre ce concept, de multiples techniques permettant d'y parvenir.


Définir le lâcher prise

Ce terme, souvent employé, ne se trouve pas défini dans le dictionnaire. Il recouvre une réalité complexe.

Le lâcher prise, c'est tout d'abord "lâcher, rendre quelque chose moins tendu" dit le Larousse, "c'est cesser de retenir" "c'est abandonner une position"

C'est accepter de s'ouvrir à ce qui vient, de changer son regard, de modifier son interprétation, c'est aussi parfois faire le deuil de quelque chose à quoi on tenait, c'est encore pardonner et mettre son attention sur ce qui est ici et maintenant.


Les 6 obstacles au lâcher prise

Tout au long de notre. vie, nous développons des croyances, des habitudes, des craintes diverses. Nous imaginons toutes sortes de dangers qui nous poussent à contrôler ceux qui nous entourent et le monde dans lequel nous vivons.

Nos croyances et nos habitudes représentent le premier obstacle au lâcher prise. Ces croyances nous viennent tout particulièrement des messages que nous recevons de la part de ceux qui nous entourent alors que nous grandissons. Elles se renforcent en nous à mesure que les années passent car nous savons tendance à sélectionner dans notre environnement ce qui peut les confirmer. Si je crois que je suis incapable de vivre en harmonie avec mon conjoint, je vais avoir tendance à regarder tout particulièrement les conflits et les tensions qui surgissent plutôt que les moments d'harmonie, afin de me prouver à moi-même que j'ai bien raison de croire ce que je crois.

• Le deuxième obstacle au lâcher prise consiste à faire dépendre mon bonheur des circonstances extérieures : si mes enfants ont un bon travail et font un heureux mariage, je serai heureuse ; si mon conjoint me donne l'attention que je désire, je serai contente et heureuse De cette manière la personne n'est jamais heureuse car la vie ne nous accorde pas tout ce que nous désirons.

• Le troisième obstacle est la codépendance. Elle repose sur la croyance que quelque chose à l'extérieur de nous-mêmes, à l'extérieur de notre être essentiel, peut nous apporter la joie et la réalisation de nous-mêmes. Il s'agit le plus souvent de la préoccupation permanente concernant une autre personne que l'on désire contrôler pour son bien. On chercher alors à vivre sa vie, on est obsédé par ce qui se passe pour elle, au lieu de lâcher prise et de vivre pleinement sa propre existence.

Le quatrième obstacle est relié aux buts que nous nous fixons pour nous-mêmes. Les buts sont importants, ils donnent une direction à nos efforts, ils structurent nos jours, ils motivent l'effort. Le problème majeur lié aux buts, c'est qu'ils peuvent devenir si importants dans nos vies que nous nous confondons avec eux et que lorsque nous devons renoncer à les atteindre pour une raison ou pour une autre, nous nous agrippons à eux, nous n'arrivons pas à lâcher prise.

• Le cinquième obstacle au lâcher prise réside au niveau des émotions négatives que l'on peut nourrir comme le ressentiment, la rancune, la haine, le désir de vengeance ou encore la peur. Lorsque pour des raisons diverses, nous nous sommes senties attaquées, trahies, critiquées, rejetées, en un mot offensées, nous avons tendance à en vouloir plus ou moins intensément à ceux que nous identifions comme offenseurs Les années passent, la blessure reste, nous n'arrivons pas à lâcher prise. Parfois, c'est la peur qui occupe notre esprit. Nous oublions que la réalité même de notre condition humaine est de vivre dans l'incertitude.

• Le sixième type d'obstacle au lâcher prise réside dans l'impossibilité de terminer des situations, de se séparer, de laisser derrière soi ce qui n'a plus lieu d'être.

Ces 6 sortes d'obstacles sont parmi les plus importants qui nous maintiennent dans l'inconfort, dans le mal être et parfois dans une vie difficile.


Lâcher prise c’est se libérer des pressions, des émotions et des sentiments négatifs qui t'oppresse.

Ton conjoint n'a pas sorti la poubelle ? Il est encore devant la télé pendant que toi tu gères les devoirs des gosses et la préparation des repas ?

Ne te laisse pas envahir par le stress et la pression.

Seulement, il faut bien mesurer la limite entre lâcher prise et s’abandonner. Il s’agit simplement de te relaxer et de rester un peu plus zen face à une situation exaspérante. Le but est d’essayer de ne pas tout gérer toi-même d’accepter de perdre le contrôle pour mieux te concentrer sur toi-même. Tu dois donc apprendre à vaincre tes peurs, à dépasser tes émotions pour ne pas te laisser emporter dans l’engrenage de la nervosité.

Découvre mes astuces pour lâcher prise.


Les 7 étapes du lâcher prise

1ère étape - Prendre conscience du point de départ

> Identifiez le déclencheur de ta souffrance par exemple ton conjoint

> La situation précise qui t'a blessée : s'agit-il d'un problème de communication, d'un ennui d'ordre sexuel, d'un besoin non satisfait comme un besoin d'être aimée, valorisée ou le besoin de liberté ? Est ce une relation fondée sur le reproche, le contrôle, la tentative de changer l'autre ? Il est possible également que l'infidélité et le mensonge contaminent ton lien avec ton partenaire. Il se peut aussi que l'indifférence, la difficulté à exprimer tes émotions ou encore la dépendance affective soient à l'origine de tes malentendus....

> La difficulté éprouvée une fois que tu as bien circonscrit le problème, il est important que tu prennes conscience de tes réactions lorsque tu es importunée ou blessée par les paroles, les actions, les gestes ou même les silences de ton partenaire. As tu tendance à le fuir ou à le rejeter ? Lui attribue tu tous les tords ? Le menaces tu ? ...

Ce qui rend tes réactions défensives, c'est la présence en toi d'émotions désagréables non identifiées ici et maintenant. Ces émotions sont suscitées beaucoup plus par tes blessures passées et refoulées que par la personne qui les réveille présentement. La solution à ta souffrance est donc en toi plus qu'en dehors de toi.

2ème étape - L'acceptation

Pour avoir accès au lâcher prise, il est essentiel de remplacer la lutte CONTRE ce qui est pour l'acceptation. Lorsque nous opposons une résistance aux coups de la vie, nous nous blessons davantage.

Accepter c'est :

- accueillir ce qui est

- dire oui à la vie

- composer avec les difficultés

- cesser de s'acharner contre ce qui est

- choisir la paix et la facilité

3ème étape - La présence au corps

Plutôt que de mettre ton corps à ton service et de servir ton mental, tu gagnerais à faire le contraire. Le corps est la porte d'entrée de l'âme. Ressentir le corps procure une détente instantanée et un sentiment de paix profonde cf. la pleine conscience.

4ème étape - Le lâcher prise

Cesse de te battre et de vouloir tout contrôler pour passer le relais à la partie irrationnelle de ton être lorsque tu es confrontée aux limites de la partie rationnelle et aux limites de ton corps. C'est faire totalement confiance à ton intelligence intérieure au point de te détacher complètement du résultat à atteindre.

Pour bénéficier des bienfaits du lâcher prise, il est fondamental de t'ouvrir au changement et à l'inconnu et de te détacher du résultat !

5ème étape - L'entre-deux

La cinquième étape du voyage s'appelle l'entre-deux parce qu'elle est l'intervalle entre le non-faire du lâcher prise et le faire du passage à l'action. Une fois que tu as cessé de vouloir tout contrôler, que tu t'es vraiment abandonnée et que tu as fait confiance à ton intelligence profonde, soit assurée qu'une réponse viendra. Il va falloir laisser ici une place à ce qu'on nomme l'intuition ! Et pour ce faire tu dois t'accorder quotidiennement des périodes de détente et de repos afin d'être présent aux messages de ton intuition Le langage de l'intuition passe par l'émotion et le corps alors que celui de la raison passe par la tête. L'important dans le lâcher prise c'est de rester disponible à recevoir les messages de ta sagesse intérieure sans les attendre et sans attendre de résultats précis non plus.


La 6ème étape - Le choix

Dès que ton intuition se sera manifestée et que tu auras senti la réponse à ta demande d'aide, ton mental interviendra immédiatement pour te convaincre que cette réponse n'est pas valable. Donc que choisir ? Le langage de ton intuition ou celui de ton mental ?

La présente étape représente probablement la plus importante de tout ce voyage vers le lâcher prise. Elle demande une présence particulière à ton ressenti pour éviter que le choix que tu feras ne te rende malheureuse.

Pour te protéger contre ce qui pourrait te faire souffrir, ton mental suscite en toi la peur ou la culpabilité. Si tu agis motivée par ces émotions, ton choix te rendra malheureuse.

Etymologiquement, le mot choisir veut dire jouir ! A l'inverse douter c'est souffrir Le choix tu propulses vers l'action alors que le doute te maintient sur place et te fige dans l'attente

Pour avancer dans la vie, il est essentiel de faire des choix fermes et assumés.

La 7ème étape - Le passage à l'action

Pour avancer dans la vie, il faut élargir tes zones de confort et franchir avec confiance les ponts qui mènent du connu vers l'inconnu


Comment lâcher prise ?

Concentre toi sur ce que tu es en mesure de contrôler

Très souvent les causes de l’énervement sont externes c’est-à-dire qu’elles émanent des facteurs qui ne dépendent pas de toi.

Concentre-toi sur ce que tu es en mesure de contrôler personnellement et accepte-le ainsi. Concentre-toi plutôt sur ce sentiment de colère qui créé ton mal être Essaie de t'en débarrasser.


Stimule toi

Tu as bien conscience qu’il faut lâcher prise mais tu n’y parviens pas, opte pour des auto-encouragements.

Il n’est certes pas évident d’évoluer dans un environnement qui te semble hostile mais tu dois te efforcer à y parvenir. Parle-toi à toi-même pour mieux intégrer le défi à relever. Dis-toi que tu vas y arriver, que tu en es capable.

Tu peux même placer des autocollants au-devant de ton poste de travail ou sur ton frigo avec des phrases relaxantes qui te permettront d’oublier l’anxiété.

Essaie progressivement de ne pas t'énerver lorsque tu discutes avec ton conjoint de la maison ou de l'éducation des enfants, par exemple.


Apprends à rester zen

Tu as certainement autour de toi une personne souriante en toutes les circonstances et qui semble inébranlable, c’est du lâcher prise. Tu dois apprendre à positiver en tout état de cause.

Vois le bon côté, l’aspect solaire de chaque situation. Si tu sens monter la colère ou l’énervement, pense à quelque chose de positif pendant quelques secondes, juste le temps de laisser passer la vague d’émotion. Cet exercice est très recommandé lorsque tu es en proie à la pression en milieu professionnel, il te permet de garder de bons rapports avec tes collaborateurs, ce qui limite les tensions dans l’avenir.


Détends toi

Lâcher prise c’est aussi savoir se détendre.

Tu as en train de monter en colère, prends quelques secondes pour revenir sur terre, dis-toi que ce qui arrive n’est pas de ta volonté et que tu n’as pas à être affectée.

Pratique la technique de la respiration contrôlée. En inspirant et expirant pendant quelques secondes tu fais baisser ta tension artérielle qui va ainsi détendre ton cerveau et te permettre de retrouver une meilleure harmonie.

Lâcher prise, c'est un chemin de vie, c'est une aptitude à développer afin de pouvoir jouir pleinement de son existence.

Lâcher prise, c'est ouvrir la porte de sa prison, c'est déposer son fardeau, c'est faire place à la joie, à la sérénité.

Il n'y a pas de domaine de vie qui ne soit pas concerné par le lâcher prise.


" La capacité de lâcher prise, la capacité de faire confiance, de s'adapter positivement pour assumer la responsabilité de donner du sens à sa vie, à l'instant qui passe, c'est être prête à dire OUI à consentir à la vie avec tout ce qu'elle apporte avec elle"

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout